Blog de Yoann Fleury

Environnement de travail physique

05/09/2019

Bureau complet

Être en télétravail, c’est pas mal pour gérer son bureau comme on le souhaite : écouter de la musique sur les enceintes, prendre la place que l’on veut, avoir un clavier mécanique bruyant sans gêner qui que ce soit, avoir une cat-workeuse…

Bref, nombreux sont les avantages de bosser de chez soi, et c’est pourquoi il ne faut pas délaisser son équipement et son cadre histoire d’être le plus focus possible. Ça va bientôt faire 1 an que je suis en télétravail. Au début, je n’y connaissais rien, je me suis donc renseigné, et la plupart des avis que je voyais étaient unanimes : il faut une pièce dédiée au travail pour séparer la vie professionnelle de la vie personnelle. J’ai donc cherché un appartement me permettant de me faire un bureau, et d’y mettre des meubles et accessoires me permettant d’être le plus focus possible. Voici un tour de mon matériel de travail :

Le bureau

Le meuble maître de la pièce, le bureau. Sans lui, obligé de travailler avec la machine sur les genoux, ce qui, on peut l’avouer, n’est pas très pratique ni confortable. C’est un châssis de bureau à taille adaptable électrique E5B de la marque Flexispot. J’en suis très satisfait, il est de très bonne qualité, il me permet de régler finement le bureau sur 3 niveaux: assis, semi-debout et debout. Il est également plutôt intéressant car il peut se régler au niveau de la largeur, ce qui me permet de choisir un plateau avec la largeur que je veux.

1 mètre 14

L’avantage d’un bureau électrique par rapport à un bureau manuel est de pouvoir sauvegarder les différentes positions pour tout le temps reprendre la même. Après, il est évidemment possible avec certains bureaux manuels de mettre des marques pour se souvenir de la hauteur.

Pour ce qui est du plateau, j’ai fais au plus simple, un plateau Linnmon de chez Ikea, mais je regrette un peu ce choix, certes lors de l’achat ce n’était pas très cher, mais ça se ressent dans la durée. J’envisage donc de le changer dans quelque temps avec une planche plus résistante et que j’aurais moi-même teinte.

Le PC

Pour la machine professionnelle, je suis parti sur un XPS 13 9380. C’est un ultraportable, ce qui m’est utile pour les déplacements. Ce modèle a la webcam qui est correctement placée en haut de l’écran, pas comme son prédécesseur où elle était dessous, avec une vue en contre plongée sur les narines des collègues.

Lapin

Cette machine est vraiment puissante pour sa taille, ce qui est plutôt cool. Le seul inconvénient que je lui trouve pour le moment, c’est sa chaleur. Quand je suis en visioconférence sur Zoom, elle a tendance à rapidement monter dans les +65°C et je le sens au niveau du clavier, ce qui n’est pas le plus agréable quand je n’utilise pas mon clavier externe.

XPS 13 9380

L’écran

Mon écran est plutôt vieux, c’est un Samsung S22D300 de mauvaise qualité (j’évite de jouer avec les couleurs sur cet écran par exemple). Je l’ai acheté il y a quelques années quand j’étais étudiant et que j’avais peu d’argent. Je ne le conseille donc pas, mais il m’est utile pour y mettre le Zoom, le Slack, ou alors le navigateur quand je suis en rechargement à chaud, histoire de voir mes changements sans changer d’espace de travail.

Le clavier

Nous voilà dans la partie la plus intéressante ! Je possède un Ducky Channel One 2 Mini RGB équipé de Cherry MX Brown. C’est vraiment un super clavier mécanique compact qui me permet de le transporter avec moi sans perdre trop de place.

Ducky Channel One 2 Mini RGB

La principale inquiétude quand on me voit avec ce clavier est :

Mais comment tu fais sans les flèches ? 😲

Joey de FRIENDS qui se croit intelligent

Eh bien tout simplement, j’en ai pas besoin. Comme mon environnement est basé sur la logique des key-mapping de Vim (combo entre i3wm, tmux, Vim, et des plugins Vim pour VS Code et Firefox), je n’ai besoin des flèches que très très rarement, et quand c’est le cas, j’utilise la touche de fonction à cet effet.

Les enceintes

On arrive dans le petit plus qui fait énormément plaisir quand on est en télétravail: les enceintes. Il est compliqué d’avoir du son sur haut parleur quand on est en bureau partagé avec ses collègues. Et le truc, c’est que j’adore écouter de la musique de tout genre en développant, ça me donne une pêche énorme.

Ici, je voulais donc de la qualité et avec le Bluetooth pour éviter encore plus de fils, et sur les précieux conseils d’un ami, je suis parti sur des Edifier R1280DB Bois. Ce sont de très bonnes enceintes avec pas mal de connectiques et des aigues et graves réglables, ce qui m’allait parfaitement.

Les petits plus

  • Un tapis anti-fatigue pour position debout que j’ai récemment reçu, je ne peux pas trop faire de retour dessus pour le moment.
  • Un support pour téléphone qui m’est pas mal utile lors de développement perso pour du web mobile.
  • Une petite plante, parce qu’un peu de verdure ne fait pas de mal.
  • Une ampoule Philips Hue derrière l’écran et une autre au plafond pour jouer un peu sur la lumière de la pièce en fonction de mon humeur.

Bureau de face avec ampoule allumé en rouge


Yoann Fleury

Blog personnel de Yoann Fleury. Vous pouvez y trouver des articles (fréquents ou pas) sur mes découvertes dans le monde du développement.